Le SER regroupe 6 sections

Les équipements de signalisation verticale  matérialisent le code de la route et  donnent des informations relatives à l’usager de la rue et de la route. Ils se matérialisent principalement au travers de panneaux, portiques, bornes, balises,  feux...

Les équipements de signalisation horizontale guident l’usager,  ordonnent les espaces de déplacement, donnent les règles de circulation, indiquent la présence de dangers, participent à l'information  et concrétisent le stationnement. Ils se manifestent à travers le marquage des chaussées.

La régulation du trafic permet de gérer les flux de circulation, d’améliorer la sécurité, de faciliter les déplacements des usagers. Elle se matérialise à travers des équipements de signalisation lumineuse dynamique (feux, dispositifs sonores…), des systèmes de mesure et de détection (boucles, radars, vidéo…), des panneaux à messages variables, des dispositifs de connexion et de coordination, des stations de comptage, des capteurs routiers…

Les dispositifs de retenue routier ont pour objectif  d’atténuer  les conséquences  d’une sortie accidentelle de la chaussée pour les véhicules et leurs occupants,  d’isoler les obstacles, de protéger les zones riveraines (...) Ils se matérialisent principalement par  des glissières, des rambardes, des barrières, des parapets (...)

Sécuriser et organiser le balisage d’un chantier permet de protéger les ouvriers du chantier et les usagers, d’assurer de bonnes conditions de circulation, de limiter les nuisances sonores …  Les opérations se concrétisent par la mise en place d’équipements dédiés et l’application stricte d’un cahier des charges.

Le mobilier urbain et ses aménagements ont pour objectifs d’ « accompagner » le piéton au sein des villages et villes en participant à améliorer son confort et ses déplacements ; en facilitant son accès à l’information ; en contribuant à sa sécurité ; mais aussi en organisant les espaces de stationnement,  les aires de jeux d’enfants, les dispositifs de propreté…