Label « VILLE PRUDENTE », le succès d'une première édition

Ce mardi 20 novembre 2018, à l'occasion du 101e congrès des Maires de France, l'association Prévention Routière et ses partenaires, dont le Syndicat des Équipements de la Route, ont dévoilé le nom des premières communes labellisées « Ville ou Village Prudent(e) ». Ce label, lancé officiellement lors du précédent congrès des Maires (2017), récompense les communes de toute taille pour leur engagement en matière de prévention et de sécurité routière, distinguant ainsi leur politique active en faveur d'un partage apaisé de l'espace public.

 

 

Le SER, partenaire impliqué d'un label prometteur

Au total, sur les 239 candidatures examinées par le jury national du label, 134 communes ont été labellisées. Réparties sur l'ensemble du territoire métropolitain, elles sont 62 à compter moins de 5 000 habitants, 64 villes moyennes, de 5 000 à 50 000 habitants, et 6 de plus de 50 000 habitants dont les métropoles du Havre, de Toulouse, Strasbourg, Reims ou encore Nancy. Sur les cinq niveaux de labellisation, la plupart des communes (7 sur 10) ont atteint le premier niveau, correspondant à 1 cœur, environ un quart ont reçu 2 cœurs et 6% d'entre elles en ont reçu 3. Les communes de Gif-sur-Yvette, Lorient et Strasbourg se sont vues décerner un label à 4 cœurs.

En tant que partenaire de l'association organisatrice, Prévention Routière, le Syndicat des Équipements de la Route a mis à contribution le savoir-faire de sept de ses entreprises adhérentes (à savoir, les sociétés Isosign, Lacroix, Nadia, SES Nouvelle, Signature, Signaux-Girod et                               Sud-Ouest Signalisation). À titre bénévole, ces dernières ont ainsi réalisé 134 panneaux « Ville ou Village Prudent(e) » et leurs accessoires pour chacune des communes labellisées. Ces panneaux, assortis du nombre de cœurs spécifique à chaque niveau d'engagement en matière de prévention routière, accueilleront les usagers de la route à l'entrée des communes récompensées.

Pour un engagement collectif

Au cours de la cérémonie de remise des labels, le Président du SER, Aly Adham, a rappelé que la sécurité routière est l'affaire de tous, élus, services techniques comme usagers, constructeurs mais aussi acteurs de la route, qu'il s'agisse des professionnels de l'infrastructure comme des équipements. « C'est de notre responsabilité à tous d'offrir à nos concitoyens une route toujours plus sûre, avec des signalisations visibles et lisibles par tout temps », a-t-il insisté.

Il est par ailleurs primordial, dans une logique ambitieuse de prévention et de sécurité routière, de veiller à l'entretien réguliers des équipements de la route, qui ont naturellement une durée de vie limitée dans le temps. Aussi, « à l'heure où l'on parle de connectivité, de route connectée et de véhicules autonomes, tous ces équipements prendront encore plus de sens dans les années à venir car ils permettront d'assurer le meilleur environnement possible pour la sécurité des usagers », a conclu Aly Adham avant de céder la parole à Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la sécurité routière.

Déjà une édition 2019

Face au succès de cette première édition et devant le nombre important des candidatures, l'association Prévention Routière et l'ensemble de ses partenaires ont annoncé, ce même 20 novembre, l'ouverture d'une deuxième édition du label « Ville Prudente ». Les communes candidates peuvent dors et déjà se rendre sur le site villeprudente.fr afin de répondre au questionnaire en ligne. Celles dont le score dépasse la moyenne recevront au cours des semaines suivantes des bénévoles de l'association Prévention Routière qui attesteront de la conformité des déclarations avec les réalités du terrain. À l'issue de l'examen du rapport réalisé par ces mêmes bénévoles, le jury national décernera le nombre de cœurs correspondant au niveau d'engagement de la commune en faveur de la sécurité routière.

 

Pour en savoir plus:  http://www.villeprudente.fr/